fbpx
Loading

Gestion des eaux souterraines : Leçons et acquis à Cotonou du Projet LIRA 2030-GR 05/19

Ines
384 Videos
7 Likes 193 Views

L’initiative du projet LIRA 2030-GR05/19 – Cotonou-Lomé a été motivée par la problématique de l’assainissement, de l’hygiène et de l’eau dans les villes africaines. En effet l’eau est disponible en quantité mais pas en qualité. Comment corriger ces modes, ces pratiques, ces connaissances d’hygiène et d’assainissement pour rendre l’eau accessible aux populations de Lomé et de Cotonou ? Mue par cette préoccupation, l’équipe du projet a lancé ses travaux en 2019.

Le projet LIRA 2030-GR05/19 – Cotonou-Lomé a permis aux élus locaux, leaders des quartiers de Cotonou d’avoir à travers la transdisciplinarité de l’équipe accès à différents experts des domaines liés aux questions de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement. Pour l’équipe du Bénin, la première phase du projet à travers l’analyse des eaux des puits des 13 arrondissements de Cotonou a permis de faire le diagnostic de la qualité des eaux souterraines disponibles.

Il ressort des premiers travaux de terrain que l’ignorance de la population  quant aux risques sanitaires liés à la consommation des eaux issues de leurs puits est grande. Les deux premières années d’exécution du projet LIRA 2030- GR 05/19 Cotonou-Lomé ont permis de faire un diagnostic des systèmes d’assainissement et d’hygiène à Cotonou et à Lomé mais aussi d’évaluer la qualité des eaux de puits dans les deux villes. L’utilisation de pots diffuseurs, de comprimés aquatabs et d’autres stratégies peu coûteuses ont été développées.

Pour la durabilité des acquis, l’équipe du projet travaillera à renforcer ces techniques d’amélioration de la qualité de l’eau et continuera à conscientiser les populations sur la révision de leur mode d’assainissement et d’hygiène.

Tous les 13 arrondissements de Cotonou ont été couverts même si dans leur unicité tous les quartiers n’ont pas été parcourus.

Tout changement social désiré se fait sur le long terme, il ne peut être brutal. Conscient de cela l’équipe du professeur Henri Sourou Totin Vodounon, promeut davantage au sein des populations urbaines les techniques écologiques développées.

Pour la vulgarisation des résultats du projet, les documents seront distribués dans les institutions concernées par le projet notamment les directions techniques d’hygiène et d’assainissement, de l’eau, de la santé, afin qu’elles exploitent les recommandations faites par l’équipe du projet.

Dans le cadre des activités de clôture du projet LIRA2030-GR05/19 Cotonou-Lomé,  la journée mondiale de l’eau, le 22 mars, a été saisie pour une campagne de présentation aux communautés urbaines de Cotonou et de Lomé des résultats du Projet. Ces dernières ont une fois nouvelle été sensibilisées aux bonnes pratiques d’assainissement et d’hygiène.

Les orientations stratégiques d’un assainissement et d’une hygiène durable dans les villes de Cotonou et de Lomé reposent sur les pratiques de gestion des déchets solides, liquides et des excrétas. Les déchets liquides constituent l’élément de pollution majeur, notamment des ressources en eau souterraine. Le projet LIRA 2030-GR05/19 – Cotonou-Lomé en deux années d’exécution a apporté sa pierre à l’édifice pour une Optimisation de la qualité des eaux souterraines dans les deux villes.

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top