fbpx
Loading

Au coeur des déchets : 2è épisode de la série sur Ahouansori Towéta

Ines
371 Videos
421 Views

Qu’est ce qui se passe à Ahouansori Towéta quand il y a des pluies abondantes quand il y a inondations ?

Vous voyez ici à Ahouansori Towéta  quand il y a pluie nous avons des problèmes. Les problèmes, c’est qu’on respire une odeur qui n’est pas saine. On respire une odeur qui n’est pas saine surtout après la pluie.

Quand la pluie cesse, et qu’il y a soleil vraiment l’odeur qui sort des tas d’ordures,  on ne peut pas respirer ça. S’il y a la pluie les gens ont de difficultés à rester au bord du lac. Dans les maisons ils ont des difficultés à cause des odeurs nauséabondes. Et après la plus aussi courant la période mi-août jusqu’au début novembre comme ça là, il a aussi le temps de la crue la montée des eaux.

Vous allez voir tout dernièrement il y a la  montée des eaux. Même les  caniveaux à ciel ouvert que nous avons c’est a rempli. On ne saurait même pas s’il un caniveau et la voie pavée est remplie. A rentrer dans ma ruelle, vous allez passer dans l’eau qui a une profondeur.

Et dans tout ça les déchets pataugent…

Les déchets pataugent… on a des excrétas, les ordures rentrent dans les maisons. Même la montée des eaux cette fois-ci a fait déloger des gens de leurs maisons. Les gens ont fui leurs maisons pour aller se loger ailleurs. C’est comme l’eau recule maintenant que les gens reviennent pour aménager leurs maisons encore.

Nous sollicitons la mairie de Cotonou de ne pas baisser les bras. Telle qu’elle vient à notre secours chaque fois de venir et de penser à notre quartier. Là où nous sommes, elle a commencé déjà par ramasser les tas d’ordures. Les ordures ménagères, les ordures solides, de ne pas baisser les bras.

D’instruire la DST : la Direction des Services Techniques, à venir. Si on ramasse les tas d’ordures, de nous envoyer un bac à ordures. On vadonc sensibiliser la population pour que la population vienne avec les tas d’ordures et les mettre dans les bacs à ordures. Et si c’est remplit, alors, la mairie aussi s’engage rapidement la mairie aussi se charge d’enlever ça.

Ainsi de suite jusqu’à ce que le remembrement soit fait et qu’il y ait ouverture des voies et qu’on sensibilise la population à s’abonner aux ONGs pré-collecte pour que nous n’ayons plus ce genre de choses à dans ma localité.

Marcellin Akpété, quelle est la part de la communauté elle-même ? Quelles sont les initiatives que vous prenez avec vos administrés pour tant soit peu juguler la situation ?

Bon pour tant soit peu juguler la situation, je ne vais pas oublier l’ONG « Médecins du monde »

Inès KUASSI

 

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top